RÉSULTATS DU 156ème KPV (kukaï de Paris virtuel)

Notre 156ème kukaï de Paris s’est donc virtuellement tenu ce week-end dernier avec 29 participant(e)s et 28 votants (une personne ayant une impossibilité de voter.)

Et notre grande gagnante, avec 10 voix, nous vient du Canada :



dernier voyage/ une valise attend/ les éboueurs/ (Jeanne Painchaud)

A obtenu 5 voix :

Des pivoines/ La chute des pétales –/ Bruit confiné/ (Christiane Bardoux)

Ont obtenu 4 voix :

déconfinement/ la peintre termine/ sa nature morte/ (Eléonore Nickolay)

Lune montante –/ Au-dessus de la Loire/ les piqués d’hirondelles/ (Daniele Georgelin)

Ont obtenu 3 voix :

panne d’essence/ un couple se dispute/ sans distanciation/ (Philippe Macé)

Parc fermé au public/ Le parfum des fleurs/ et les chants d’oiseaux/ franchissent la grille (Daniel Py)

short mini/ ses cuisses respirent/ sans masque/ (Jean-Hugues Chuix)

rouge sang/ sur masque chirurgical/ le temps des cerises/ (Annie Chassing)

rue des marguerites –/ à chaque fenêtre/ ses géraniums/ (Philippe Ambroise)

Ont obtenu 2 voix :

Grand-mère/ Dans ses rides,/ Tout une histoire…/ (Leïla Jadid)

Allée des peupliers/ les enfants agenouillés/ parlent avec le hérisson/ (Naty Garcia Guadilla)

Chômage partiel –/ Le papa apprend à rire/ à son bébé/ (Valérie Rivoallon)

friche de banlieue/ les beaux fruits/ du poirier tordu/ (Jacques Quach)

balade urbaine/ noirs, blancs, colorés,/ les masques/ (Christine Caillou)

Ont obtenu 1 voix :

Mains gantées/ carte contact/ un kilo d’orange amère/ (Henri Bartoli)



Devant la boulangerie/ une longue queue ondule/ Nouvel An chinois ?/ (Françoise Cattaneo)



Souris verte/ Nuit envolée/ Enfance retrouvée/ (Catherine Seghers)

déconfinement/ sur la branche un bourgeon refuse/ d’obtempérer/ (Philippe Gaillard)



vent printanier/ les arabesques/ d’un sac plastique/ (Isabelle Ypsilantis)

Du vert intense/ petits pois –/ moment suspendu/ (Sophie Alleigre)

viens canard, laquais/ dit-elle à la cantonade/ et la cane a ri !/ (Bernard Pikeroen)

Les oiseaux qui s’ébrouent/ dans la flaque du chemin, / brouillent une part de ciel/ (Nicolas Lemarin)



Merci à toutes et tous et à bientôt pour le un prochain kukaï virtuel, le 20 juin 2020, organisé par Eléonore.